Séjour à MUNSTER du 8 au 15 septembre 2019     

 

JOUR 1- Samedi 7 septembre

Après environ 550km, en autocar conduit d’une main de maître, par notre très gentil chauffeur Luc, qui connaissait déjà une grande partie du groupe, lors de l’année passée à Merlimont, nous sommes arrivés à notre destination MUNSTER Haut Rhin vers 17h30.

Après notre installation :  apéritif de bienvenue, un excellent repas, et une bonne nuit de sommeil.


JOUR 2- Dimanche 8 septembre

Pierre, notre guide très érudit sur l’histoire et la géographie de la région, nous accompagne à KAYSERSBERG, littéralement « la colline des empereurs ».

Albert SCHEWEITZER, qui a été prix Nobel de la paix en 1952, est né dans cette commune en 1875, qui à ce moment-là, était en Allemagne. Puis, une grande ballade pour admirer les maisons à colombages, la maison natale du Dr Schweitzer transformée en musée, la maison LOEWERT du XVI siècle, l’église Sainte Croix du XIII siècle, la colline du château, le château SCHLOSSBERG château fort français du XIII siècle.

Retour à l’hôtel pour le déjeuner : à14h départ pour RIBEAUVILLÉ au cœur du vignoble alsacien. A l’entrée de la grande rue, devant l’office du tourisme, se trouve une fontaine ornée d’une statue représentant un vigneron rappelant l’histoire viticole de la ville. 

ribeauville-maison-menetrier.jpg               

Un peu plus haut, l’une des plus belles maisons de la ville, dite des ménétriers, était le siège de leur corporation. Les ménétriers étaient des musiciens populaires qui faisaient danser les villageois, le plus souvent au son du violon en particulier à l’occasion des noces.

La maison à colombages s’orne d’un très bel oriel, (fenêtre en baie ou fenêtre arquée en avancée sur un encorbellement aménagée sur un ou plusieurs niveaux) d’une façade sculptée d’une annonciation, la Vierge à gauche et l’Ange Gabriel à droite.

En poursuivant notre cheminement, nous passons sous la tour des bouchers ; elle a été surélevée au XVI siècle d’un 4ème étage.

La tour doit son nom à la proximité de l’abattoir. Puis, nous reprenons notre route pour RIQUEWHIR. La commune date de 1094. La ville est rattachée à la France en 1796. Lors des deux guerres mondiales, elle ne subit que peu de dégâts ce qui explique son extraordinaire état de conservation.

Riquewihr_039.jpg

En débutant notre visite au bas du village et en remontant la rue principale : la rue du Général de Gaulle qui va de l’hôtel de ville jusqu’au Dolder (ancien beffroi de la ville), nous admirons de magnifiques maisons souvent très fleuries. La rue se termine par un petit parc et la statue de « Josépha, la dame du parc ».

 

JOUR 3- Lundi 9 septembre

Départ à 9 Heures pour visiter COLMAR, d’abord en petit train touristique puis à pied. La vieille ville est dotée de ruelles pavées, bordées d’édifices médiévaux à colombages ou du début de l’époque renaissance.

Colmar.jpg

La ville possède un riche patrimoine architectural : une ancienne collégiale, plusieurs couvents, un théâtre, des canaux (la petite Venise) et des maisons du moyen âge. La collégiale Saint Martin appelée fréquemment Cathédrale Saint Martin de Colmar datant du XIII siècle est l’édifice le plus important de la ville et l’une des plus grandes églises gothiques du Haut Rhin.

Colmar Petite Venise.jpeg

La situation de Colmar, au centre du vignoble alsacien, proche du Piémont Vosgien et son climat particulier propice à la culture de la vigne, lui valent le surnom de capitale des vins d’Alsace. Colmar, est par ailleurs la ville natale du créateur de la statue de la Liberté à New York, Auguste Bartholdi et de Jean Jacques Waltz, plus connu sous le nom de Hansi qui était un artiste illustrateur alsacien et français.

Déjeuner dans un restaurant Colmarien.

A 14 H départ pour la découverte de La Cité du Train à Mulhouse. La cité du train de Mulhouse est le plus grand musée ferroviaire d’Europe avec 60000 m², plus de 100 locomotives, voitures et wagons exposés, il s’agit du musée le plus grand et le plus complet de sa catégorie.

Ce musée, nous fait revivre un peu de notre histoire commune, celle de la révolution industrielle, mais aussi des souvenirs pour chacun d’entre nous et pour toutes les générations : des trains à vapeur au TGV.

Ce fût pour tous les visiteurs un véritable voyage à travers le temps.

Retour à l’hôtel, dîner et nuit.

 

JOUR 4- mardi 10 septembre

9H Départ pour EGUISHEIM, village préféré des français en 2013.

Eguisheim est le village natal de Bruno d’Eguisheim-Dagdbourg, ancien évêque de Toul qui, à l’initiative de Henri III, est désigné pape en 1048 sous le nom de Léon IX. Au sein de l’église c’est un pape réformateur. En 1053, il est fait prisonnier par les normands du duché de Bénévent, et il meurt le 19 avril 1054 à Rome. Il est canonisé par le pape Victor III en 1087.

Eguisheim est l’un des plus beaux et typiques villages d’Alsace avec ses maisons à colombages, son tour de ville le long des remparts, et son château des comtes, sur la place centrale où se situe la fontaine avec la statue de Léon IX.

Eguisheim.jpg

Un peu plus loin, se trouve la chapelle colorée de Saint Léon IX qui contient un reliquaire avec une partie du crâne du pape.

A 14H départ pour la découverte du NaturOparC à Hunawihr.

Ce parc de 5 hectares est bordé de nombreuses pièces d’eau aménagées où évoluent plusieurs espèces de canards et d’oies ainsi que plusieurs ragondins.

Centre de réintroduction, ce parc animalier abrite plus de 150 cigognes qui y vivent en liberté tout au long de l’année. Le centre d’élevage des loutres est le premier centre français de reproduction et de réintroduction de la loutre européenne unique en Europe.

Nous assistons alors au spectacle d’animaux pêcheurs pour mieux connaître le comportement naturel de pêche des loutres, cormorans, otaries et manchots.

La galerie d’aquarium propose de découvrir une vingtaine d’espèces de poissons vivants en Alsace.

Arrêt à la cave Wunsch et Mann à Wettolsheim. Dégustation et achat.

Retour à l’hôtel, dîner et nuit.

 

JOUR 5- mercredi 11 septembre

8H départ pour le Mont Sainte Odile.

Le mont Sainte Odile est un mont vosgien, situé à Ottrott (67) culminant à 764 M d’altitude. Il est surmonté par l’abbaye de HOHENBOURG, couvent qui surplombe la plaine d’Alsace, fondé par Sainte Odile, patronne de l’Alsace, fille du Duc d’Etichon.

Haut lieu de la culture alsacienne, ce couvent est un site de pèlerinage très fréquenté (1300 000 visiteurs par an). Par temps clair, la vue s’étend jusqu’à la Forêt Noire.

mont_st_odile!_300x300!_3!_0x0!_0!_FFFFFF.jpg

Dans une chapelle attenante au cloître, on peut voir le tombeau de Sainte Odile et les tombeaux de ses parents. Ces caveaux sont ornés de mosaïques remarquables.
Déjeuner dans une brasserie Strasbourgeoise.

A 14H départ pour la mini croisière sur l’Ill.

Nous découvrons ainsi : le pont du corbeau, la petite France,

Mini Croisière sur l'ILL.jpg

la maison des tanneurs, les ponts couverts, le parlement Européen, le lycée international, l’église Saint Paul etc.

Retour à l’hôtel, dîner, soirée vidéo et nuit.

 

JOUR 6- jeudi 12 septembre

8H40 départ pour la visite de la fromagerie « la Ferme du Versant du Soleil » à Hohrod. Cette fromagerie possède 35 vaches laitières et 30 génisses. Tout ce petit monde est nourri par la verdure (40 ha de prairies). Le Munster Fermier au lait cru a son AOC (Appellation d’Origine Contrôlée). Pour avoir l’AOC, il faut que les vaches sortent au moins 180 jours par an. La fromagerie a aussi une salle de traite ambulante (camping-car).

Pour la traite : 4 vaches à droite et 4 à gauche.

Les fermiers ont une préoccupation permanente : une nourriture saine pour un lait de qualité afin d’obtenir un excellent fromage. Leurs fromages sont fabriqués et affinés de la même façon depuis 3 générations.

                   Fabrication du munster.jpg       

Séchage du munster.jpg

L’authentique munster fermier AOC : le lait produit reflète la typicité de leurs prés. Il est entièrement transformé à la ferme sous forme de fromage.

Célèbre dans le monde entier, le munster est un fromage à pâte molle et croûte lavée qui tire son nom de la ville de Munster fondée par des moines bénédictins au 7ème siècle.

Il faut environ 5 litres de bon lait pour un fromage et 3 à 5 semaines de soins journaliers pour affiner un bon munster fermier (exclusivement dans une cave voûtée).

Le Barikass est un fromage à pâte cuite, pressée. Il n’a pas l’AOC, chaque ferme ayant sa propre recette.

La tomette est un fromage à pâte cuite. C’est un fromage moelleux.

Après avoir commandé pour ramener chez nous ces excellents fromages qui nous serons livrés le lendemain soir, nous rentrons à l’hôtel tôt pour le déjeuner.

A 13 H, nous partons pour un spectacle de gala « Tempo » au Royal Palace de Kirrwiller. Ce spectacle a enchanté tous les participants. Pour bien clôturer la journée, nous avons fini l’après-midi au Lounge Club devant un excellent cocktail pour les uns ou un jus de fruits pour les autres. Certains ont esquissé quelques pas de danse.

Retour à l’hôtel, dîner et nuit.

 

JOUR 7- vendredi 13 septembre

8H30 départ pour la visite de la distillerie Gilbert Miclo à LAPOUTROIE.

Depuis 1962, 3 générations se sont succédé aux alambics. Établie dans une vallée au cœur de l’Alsace, la famille Miclo s’efforce chaque jour de créer des eaux de vie, liqueurs, crème de fruits et apéritifs de grande finesse.

Ce travail artisanal conjugué à une sélection rigoureuse des fruits et à des secrets jalousement gardés a été récompensé à de nombreuses reprises au concours général agricole de Paris.

Aujourd’hui, la distillerie compte 16 employés. Elle produit chaque année environ 200.000 bouteilles. L’exigence de qualité imposée par le grand-père il y a 40 ans et qui a fait leur réputation reste bien évidemment leur préoccupation première.

Après la dégustation et la boutique, nous partons pour la visite d’une choucrouterie, puis nous rentrons à l’hôtel pour le déjeuner.

14 H départ pour la découverte du lac de GÉRARDMER situé à 660m d’altitude, lac d’origine glaciaire.

Lac de Gerardmer.jpg

Il est le plus grand lac naturel des Vosges avec 155 ha de surface.

Aux beaux jours, de nombreuses activités nautiques sont pratiquées : le canoë, la voile, l’aviron, le pédalo, la baignade et la pêche.

Puis, nous reprenons le car pour nous rendre à la confiserie des hautes Vosges à Plainfaing. Les bonbons sont fabriqués comme autrefois : du sucre cuit à feu nu, aromatisé à base d’arômes naturels ou d’huiles essentielles, avec colorants naturels ou sans colorant. Plus d’une trentaine de sortes sont élaborées dans leur atelier de fabrication : bourgeons de sapin des Vosges, eucalyptus, coquelicot, bergamote, violette, mirabelle, menthe, etc.

Après la dégustation et la boutique, nous reprenons le car pour rentrer à l’hôtel où nous attendent nos commandes de munster et surtout l’apéritif accompagné de Bretzel, offert par l’ANR Groupe Isère « Voyages ».

 

JOUR 8- samedi 14 septembre

Après le petit déjeuner, retour vers l’Isère avec, pour le déjeuner, un panier repas.

Nous remercions notre chauffeur Luc pour son amabilité, sa gentillesse et sa grande disponibilité.


A. Marie HEBRARD

De la Côte d’Opale à Bruges,

au v
illage club "Vacanciel" de MERLIMONT,

du 1er au 8 septembre 2018

 

Samedi 1er septembre, un départ matinal - très matinal même pour 7 d’entre nous - nous a conduit à Merlimont, au centre de vacances « Vacanciel » où nous avons passé une très belle semaine : temps clément, restauration excellente et  accueil d’un personnel toujours à l’écoute.

 

Après un apéritif et accueil du Directeur, nous avons pris possession de nos appartements, dans un grand parc, où l’orientation était nécessaire au début ! 

Village Vacanciel.jpg

Après une nuit de repos bien mérité, nous prenons dimanche la direction de Berck Paris Plage, station balnéaire du sud de la côte d’Opale, ville thérapeutique. En effet, Marianne Brillard a l’idée de faire prendre des bains aux enfants malades, et le médecin constate une amélioration de leur santé due à la forte densité d’iode. Marianne Brillard fut à l’origine du Berk médical et elle est considérée comme l’inventrice de la Thalassothérapie.

Après une petite marche le long de la baie d’Authie nous avons vu les phoques et veaux marins qui se reposaient sur les bancs de sable.

 Phoques et veaux marins.jpg

L’après-midi nous a conduits à Calais, principal point de passage des ferrys entre la France et l’Angleterre. Calais et son imposant hôtel de ville avec son beffroi de 78 mètres de haut, son jardin et sa célèbre statue de bronze de Rodin représentant les « Bourgeois de Calais ».

A la Cité de la dentelle et de la mode nous pouvons voir des dentelles de toutes sortes et assistons à une démonstration de fabrication.

Retour au « Vacanciel » en fin de journée.

Lundi matin, une promenade dans les dunes et visite de Merlimont. L’après –midi notre guide nous accompagne au Touquet Paris Plage où nous admirons les villas plus belles les unes que autres : lovées dans une grande forêt. Les richesses de la ville : le lycée hôtelier, le palais des congrès, le beffroi et l’hôtel de ville, le centre équestre, le casino … Nous faisons une longue promenade dans les rues piétonnes avant notre retour pour Merlimont.

Mardi nous emmène à Etaples sur mer « ville des pécheurs », avec son imposant marché sur le port et dans les rues de la ville avec ses 200 commerçants.

Une visite du cimetière militaire où reposent 11500 soldats de l’Empire britannique décédés des suites de blessures ou de maladie au cours de la Première  Guerre Mondiale.  Ce cimetière est entretenu tous les jours par 6 jardiniers qui doivent tondre et s’occuper des  33000 plantes à la mémoire des disparus.

Mercredi départ pour la journée, en route vers le mémorial Canadien de Vimy, monument impressionnant représentant l’hommage que le Canada a rendu à ses citoyens qui ont donné leur vie au cours de la Première Guerre Mondiale. Ce monument, sur lequel sont gravés les noms des victimes, a été élevé à la mémoire des 66 000 jeunes Canadiens : il  commémore la bataille du 9 avril 1917. Les tranchées sont accessibles à la visite et nous pouvons imaginer la vie des soldats à cette terrible époque.

Nous continuons vers Notre Dame de Lorette : la nécropole a été créée sur le site de l’ancien oratoire du XVIII siècle sur la colline de 165 mètres où les batailles d’octobre 1914 à octobre 1915 firent 100 000 morts et autant de blessés. L’émotion est très forte.

       

Une rapide visite d’Arras et ses places, son hotel de ville et son beffroi classé au patrimoine de l’Unesco sans oublier ses géants, Colas, Jacqueline et leur fils Dédé hauts de 4 mètres qui président dans les festivités annuelles de la ville.

                            

Le centre historique minier de Lewarde ouvert en 1984 est le plus important musée de la mine en France. Nous sommes alors plongés dans l’univers de la mine comme au début du siècle ; avec nos casques de protection nous circulons dans les galeries reconstituées et pouvons imaginer le dur travail des mineurs, dans la poussière et le bruit.

Une visite libre dans le musée avec ses expositions scientifiques et historiques complètent notre journée.

Jeudi départ pour Amiens sous une petite pluie et des inquiétudes pour notre promenade en barque dans les hortillonnages. Mais à notre arrivée, la pluie avait cessé et nous avons pu faire notre visite dans ces magnifiques jardins « flottants » qui s’étendent sur un dédale de 65 Km de canaux entre la Somme et l’Avre. Un site unique au monde, un havre de paix au cœur de la ville.

                                                     

                      Hortillonage d'Amiens.jpg

Après un bon repas, visite de la cathédrale gothique et le beffroi médiéval de la cathédrale d’Amiens, et promenade dans le quartier Saint Leu pendant le temps libre.

   

        Cathédrale Amiens.jpg     Nef cathédrale.jpg

Vendredi nous partons pour Bruges, avec encore une petite pluie qui nous accompagnera jusqu’à Bruges.

A notre arrivée, la pluie ayant cessé nous avons découvert « la Venise du Nord ». Le « Minnewater », petit lac pittoresque et ses nombreux cygnes. Le béguinage, qui à l’époque était un lieu monastique dédié aux femmes seules, accueille aujourd’hui une communauté de bénédictines. L’hôpital Saint Jean musée avec des objets médicaux et son jardin de plantes médicinales.

L’Eglise Notre Dame de style gothique, édifiée au XIII et XIV siècle. L’Eglise possède une tour de 115 mètres dont la flèche mesure 54 mètres, c’est le plus haut bâtiment en briques du monde. La façade magnifique du palais Gruuthuse un des musées les plus importants de Bruges.

La place du Burg est le centre historique de la ville, place carrée qui a été le quartier général du Comte de Flandres.

                                        

Elle est entourée de divers bâtiments :

  • La Prévoté, un des bâtiments historique et religieux les plus importants de Bruges typiquement baroque réalisé en pierre blanche et non en brique.
                                                                                                                                              
  • La basilique du Saint-Sang où, dans la chapelle supérieure, est conservée la relique du Saint-Sang (le sang du Christ qui aurait coulé de sa blessure) qui selon la légende aurait été ramenée par le Comte Diederik d’Alsace au retour des croisades.

                                       Réduc P1130670 Sang.jpg

  • La Grand Place et son beffroi datant du XII siècle.

 

          Bruges Grand Place.jpg        Bruges Beffroi.jpg

Une visite d’une chocolaterie était indispensable et nous avons dégusté de bons chocolats avant de faire nos achats.

L’incontournable promenade sur les canaux nous a fait découvrir les sites sous un autre aspect plein de charme qu’il n’est pas possible d’avoir depuis la terre ferme.

                          Bruges les canaux.jpg

Un temps libre a permis à certains de visiter une fabrique de bière. Les principaux procédés de fabrication, le rôle de l’orge et du houblon y sont expliqués et la visite se termine par une  dégustation.

Une dernière journée bien remplie, retour au centre pour faire les valises.

 

Départ le lendemain, samedi 8 septembre, de bonne heure pour couvrir les 850 km.

Un séjour très agréable avec de belles soirées animées, pour notre plus grand plaisir :
et nous pensons déjà à 2019 !
Où irons-nous ?   

 

Viviane FEGY, commission  « voyages » à l’ANR38