De la Côte d’Opale à Bruges,

au v
illage club "Vacanciel" de MERLIMONT,

du 1er au 8 septembre 2018

 

Samedi 1er septembre, un départ matinal - très matinal même pour 7 d’entre nous - nous a conduit à Merlimont, au centre de vacances « Vacanciel » où nous avons passé une très belle semaine : temps clément, restauration excellente et  accueil d’un personnel toujours à l’écoute.

 

Après un apéritif et accueil du Directeur, nous avons pris possession de nos appartements, dans un grand parc, où l’orientation était nécessaire au début ! 

Village Vacanciel.jpg

Après une nuit de repos bien mérité, nous prenons dimanche la direction de Berck Paris Plage, station balnéaire du sud de la côte d’Opale, ville thérapeutique. En effet, Marianne Brillard a l’idée de faire prendre des bains aux enfants malades, et le médecin constate une amélioration de leur santé due à la forte densité d’iode. Marianne Brillard fut à l’origine du Berk médical et elle est considérée comme l’inventrice de la Thalassothérapie.

Après une petite marche le long de la baie d’Authie nous avons vu les phoques et veaux marins qui se reposaient sur les bancs de sable.

 Phoques et veaux marins.jpg

L’après-midi nous a conduits à Calais, principal point de passage des ferrys entre la France et l’Angleterre. Calais et son imposant hôtel de ville avec son beffroi de 78 mètres de haut, son jardin et sa célèbre statue de bronze de Rodin représentant les « Bourgeois de Calais ».

A la Cité de la dentelle et de la mode nous pouvons voir des dentelles de toutes sortes et assistons à une démonstration de fabrication.

Retour au « Vacanciel » en fin de journée.

Lundi matin, une promenade dans les dunes et visite de Merlimont. L’après –midi notre guide nous accompagne au Touquet Paris Plage où nous admirons les villas plus belles les unes que autres : lovées dans une grande forêt. Les richesses de la ville : le lycée hôtelier, le palais des congrès, le beffroi et l’hôtel de ville, le centre équestre, le casino … Nous faisons une longue promenade dans les rues piétonnes avant notre retour pour Merlimont.

Mardi nous emmène à Etaples sur mer « ville des pécheurs », avec son imposant marché sur le port et dans les rues de la ville avec ses 200 commerçants.

Une visite du cimetière militaire où reposent 11500 soldats de l’Empire britannique décédés des suites de blessures ou de maladie au cours de la Première  Guerre Mondiale.  Ce cimetière est entretenu tous les jours par 6 jardiniers qui doivent tondre et s’occuper des  33000 plantes à la mémoire des disparus.

Mercredi départ pour la journée, en route vers le mémorial Canadien de Vimy, monument impressionnant représentant l’hommage que le Canada a rendu à ses citoyens qui ont donné leur vie au cours de la Première Guerre Mondiale. Ce monument, sur lequel sont gravés les noms des victimes, a été élevé à la mémoire des 66 000 jeunes Canadiens : il  commémore la bataille du 9 avril 1917. Les tranchées sont accessibles à la visite et nous pouvons imaginer la vie des soldats à cette terrible époque.

Nous continuons vers Notre Dame de Lorette : la nécropole a été créée sur le site de l’ancien oratoire du XVIII siècle sur la colline de 165 mètres où les batailles d’octobre 1914 à octobre 1915 firent 100 000 morts et autant de blessés. L’émotion est très forte.

  Mémorial de Vimy.jpg   Tranchées à Vimy.jpeg.jpg   Cimetière de Vimy.jpg

Une rapide visite d’Arras et ses places, son hotel de ville et son beffroi classé au patrimoine de l’Unesco sans oublier ses géants, Colas, Jacqueline et leur fils Dédé hauts de 4 mètres qui président dans les festivités annuelles de la ville.

                Géants d'Arras.jpg       Musée minier.jpg     

Le centre historique minier de Lewarde ouvert en 1984 est le plus important musée de la mine en France. Nous sommes alors plongés dans l’univers de la mine comme au début du siècle ; avec nos casques de protection nous circulons dans les galeries reconstituées et pouvons imaginer le dur travail des mineurs, dans la poussière et le bruit.

Une visite libre dans le musée avec ses expositions scientifiques et historiques complètent notre journée.

Jeudi départ pour Amiens sous une petite pluie et des inquiétudes pour notre promenade en barque dans les hortillonnages. Mais à notre arrivée, la pluie avait cessé et nous avons pu faire notre visite dans ces magnifiques jardins « flottants » qui s’étendent sur un dédale de 65 Km de canaux entre la Somme et l’Avre. Un site unique au monde, un havre de paix au cœur de la ville.

                                                     

                      Hortillonage d'Amiens.jpg

Après un bon repas, visite de la cathédrale gothique et le beffroi médiéval de la cathédrale d’Amiens, et promenade dans le quartier Saint Leu pendant le temps libre.

   

        Cathédrale Amiens.jpg     Nef cathédrale.jpg

Vendredi nous partons pour Bruges, avec encore une petite pluie qui nous accompagnera jusqu’à Bruges.

A notre arrivée, la pluie ayant cessé nous avons découvert « la Venise du Nord ». Le « Minnewater », petit lac pittoresque et ses nombreux cygnes. Le béguinage, qui à l’époque était un lieu monastique dédié aux femmes seules, accueille aujourd’hui une communauté de bénédictines. L’hôpital Saint Jean musée avec des objets médicaux et son jardin de plantes médicinales.

L’Eglise Notre Dame de style gothique, édifiée au XIII et XIV siècle. L’Eglise possède une tour de 115 mètres dont la flèche mesure 54 mètres, c’est le plus haut bâtiment en briques du monde. La façade magnifique du palais Gruuthuse un des musées les plus importants de Bruges.

La place du Burg est le centre historique de la ville, place carrée qui a été le quartier général du Comte de Flandres.

                                         Bruges place du Burg.jpg

Elle est entourée de divers bâtiments :

  • La Prévoté, un des bâtiments historique et religieux les plus importants de Bruges typiquement baroque réalisé en pierre blanche et non en brique.
                                                                                                                                              
  • La basilique du Saint-Sang où, dans la chapelle supérieure, est conservée la relique du Saint-Sang (le sang du Christ qui aurait coulé de sa blessure) qui selon la légende aurait été ramenée par le Comte Diederik d’Alsace au retour des croisades.

                                       Réduc P1130670 Sang.jpg

  • La Grand Place et son beffroi datant du XII siècle.

 

          Bruges Grand Place.jpg        Bruges Beffroi.jpg

Une visite d’une chocolaterie était indispensable et nous avons dégusté de bons chocolats avant de faire nos achats.

L’incontournable promenade sur les canaux nous a fait découvrir les sites sous un autre aspect plein de charme qu’il n’est pas possible d’avoir depuis la terre ferme.

                          Bruges les canaux.jpg

Un temps libre a permis à certains de visiter une fabrique de bière. Les principaux procédés de fabrication, le rôle de l’orge et du houblon y sont expliqués et la visite se termine par une  dégustation.

Une dernière journée bien remplie, retour au centre pour faire les valises.

 

Départ le lendemain, samedi 8 septembre, de bonne heure pour couvrir les 850 km.

Un séjour très agréable avec de belles soirées animées, pour notre plus grand plaisir :
et nous pensons déjà à 2019 !
Où irons-nous ?   

 

Viviane FEGY, commission  « voyages » à l’ANR38